Votre niveau de succès professionnel est en grande partie attribuable à vos habilités cognitives. Mais en quoi la capacité à gérer ses émotions et ses relations vous permet de mieux réussir ? Explications…

Qu’est ce que l’Intelligence Emotionnelle ?

L’intelligence émotionnelle est un mélange de conscience et de contrôle de soi, de motivation, d’empathie, d’ouverture d’esprit, de tact et de diplomatie. C’est en d’autres termes la vertu principale des « gagnants » de demain… L’intelligence émotionnelle est indubitablement l’une des compétences les plus valorisées en entreprise. Elle y est perçue comme la faculté de percevoir et de maîtriser ses émotions et celles des autres. Si vous souhaitez être reconnu et apprécié au bureau, il est nécessaire voire vital de développer son IE, qui est en effet un autre type d’intelligence qui complète le traditionnel quotient intellectuel (QI).

Si vous avez la nécessité de développer un leadership plus fort, de mieux comprendre les comportements des membres de votre équipe et d’avoir une communication plus efficace, le développement de votre Intelligence émotionnelle est la seule manière envisageable pour y arriver…

Par quoi commencer ?

D’après Daniel Goleman, auteur du best-seller : Emotional Intelligence : « Les forces du marché reconfigurent le monde du travail de telle façon que l’intelligence émotionnelle devient un facteur clé sans précédent de la réussite en milieu de travail », elle favorise, justement, la créativité, la productivité, la flexibilité et surtout la convivialité, à une époque où chacun est convié à devenir son propre entrepreneur…

Selon un récent article publié sur themuse.com, les personnes les plus appréciées au travail sont celles dont l’intelligence émotionnelle est la plus développée. Certes, c’est un travail à faire sur soi, mais pas impossible à réaliser. Pour commencer, rapprochez-vous d’un collègue de travail et posez lui plusieurs questions, c’est ainsi que vous pourrez détecter son humeur et ses émotions, ce qui vous permettra d’engager naturellement la conversation, vous créez ainsi un climat de confiance qui amènera votre interlocuteur à s’ouvrir davantage… Soyez à l’écoute de vos émotions, ne les ignorez pas, mais apprivoisez-les. Enfin, ayez de l’empathie pour autrui. En vous mettant à la place de l’autre vous comprendrez mieux ce qu’il ressent, afin d’éviter de juger trop vite…

Ainsi, si votre patron passe devant vous sans vous dire « Bonjour », ne vous vexez pas, il est juste en retard pour son rendez-vous…

Prenez le temps d’analyser une situation donnée, prenez le recul qu’il faut et évitez d’être trop impulsif…

 

Crédit Photo: performanceconsultantsfrance.com

Rédigé par admin