Enfin ! Fin septembre en France, le nombre de chômeurs inscrits en catégorie A a chuté de 0.7%. Il s’agit là du sixième reflux du chômage en presque trois ans et demi de présidence de François Hollande, du troisième depuis le début de l’année 2015 et surtout, tenez-vous bien, de la plus forte depuis fin 2007, début de la crise économique mondiale. Un beau cadeau pour Hollande !

Une nette embellie

Selon le ministère du Travail, qui a publié le 26 octobre au soir les derniers chiffres sur l’emploi, le nombre de personnes sans aucune activité dans le mois en France métropolitaine a connu une baisse remarquable : 0.7%, soit 23.800 demandeurs d’emploi en moins sur 3.55 millions de chômeurs de catégorie A. Cette chute permet au chômage d’enregistrer sa plus forte baisse depuis novembre 2007, au moment où la crise financière mondiale a commencé.

En incluant l’outre-mer, le nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi s’élève à 3,81 millions. Ce sera alors -0,6%. Ce recule en septembre 2015 concrétise, selon la ministre, l’amélioration progressive de la  conjoncture économique observée ces derniers mois.

Les jeunes se frottent les mains

Les demandeurs d’emploi, catégorie A, qui ont bénéficié le plus de ce recul important sont les jeunes. Ils ont bénéficié d’une chute de 2.6% sur le mois. Myriam El Khomri, la ministre du Travail, estime que la tendance est claire : il s’agit du 4ème mois consécutif de baisse, ce qui porte à 24.700 le recul du nombre de jeunes inscrits depuis fin mai.  Elle vante « l’efficacité des dispositifs en faveur de l’emploi ».

Par contre, la situation des seniors se stabilise : +0.1%. Quand même, il faut reconnaitre que les résultats sont encourageants. En espérant que les chiffres du chômage continueront à baisser considérablement !

Rédigé par admin