L’année 2016 s’annonce prometteuse pour les embauches de cadres en France. Celles-ci devraient poursuivre leur reprise tout au long de cette année, toutefois sans atteindre la cadence d’avant-crise. C’est le résultat d’une étude publiée le 10 février par de l’Agence pour l’emploi des cadres (Apec). Celle-ci a interrogé 11.000 entreprises pour connaître leurs intentions en termes d’embauche cette année.

Des entreprises plus confiantes

Les entreprises interrogées par l’Apec prévoient d’embaucher entre 182.000 et 200 000 cadres en 2016, dont une part croissante de jeunes diplômés. Il s’agit d’une augmentation de l’ordre de 10% par rapport à 2015. Globalement, ces entreprises se sont montrées plus confiantes. Ceci se reflète sur leurs intentions d’embauche. Ainsi, environ 8% prévoient d’augmenter leur effectif cadre en 2016, soit 1 point de plus en comparaison à 2015. L’année 2016 confirmera par ailleurs la reprise du recrutement des cadres observée depuis 2014.

A ce rythme, d’ici 2018, les niveaux d’embauches d’avant la crise de 2008 pourraient être largement dépassés. En tenant compte des résultats de ses enquêtes annuelles, des prévisions démographiques et de croissance du PIB de 2016 à 2018, l’Apec prévoit 194 200 recrutements en 2016, 207 000 en 2017 et 220 900 en 2018, en hausse de 7% là encore.

Tous les secteurs sont concernés

Cette embellie concerne tous les secteurs, mais c’est dans les services que le nombre de recrutement des cadres sera le plus élevé. D’ailleurs, ce dernier a concentré 71% des recrutements en 2015. La prolifération des technologies numériques comme le cloud, la cybersécurité, le big data ou encore les objets connectés, explique également l’amélioration des embauches pour les cadres. Les offres les plus intéressantes seront celles de l’informatique. Ce secteur pourrait générer jusqu’à 42 300 embauches, suivi du commercial avec 37 500 embauches et de la R&D qui offrira 32 400 opportunités.

Les jeunes diplômés des écoles d’ingénieurs et ceux titulaires d’un master 2 tireront profit de cette reprise. Alors qu’ils étaient 38 200 à être embauchés en 2015, leur nombre devrait augmenter en 2016 pour atteindre 39 500 à 43 400 débutants. Enfin, bien que leur situation soit moins inquiétante qu’auparavant, les cadres avec plus de 16 ans d’expérience auront toujours des difficultés à trouver un nouvel emploi, selon les prévisions de l’agence.

Rédigé par admin